Une année d’action en faveur des Val-de-Marnais !

Lien

 

L E M AG A Z I N E D U D É PA R T E M E N T • N ° 33 6 • JUI L L E T-AOÛ T 2 016
DÉBATTRE EN VA L- DE-MARNE

Notre groupe vient de sortir un bilan intitulé « Printemps 2015 – Printemps 2016 : une année d’action en faveur des Val-de-Marnais ! » qui fait le point sur nos principales initiatives et prises de position face à la majorité départementale communiste-socialiste-écologiste depuis les élections départementales de mars 2015

Cliquez sur ces liens:

www.valdemarne-autrement.fr

https://www.facebook.com/94autrement

Signature du contrat de financement de la prolongation de la RN 406 jusqu’au Port de Bonneuil

Nous l’attendions depuis près de 20 ans, et encore plus depuis la mise en service du 393 qui avait réduit d’une voie dans chaque sens la RD 10 entre Sucy et Créteil. La croissance inexorable du fret poids lourds dans notre territoire pourra enfin être partiellement canalisée grâce au prolongement de la RN 406 jusqu’au Port de Bonneuil, plate forme multimodale fluviale, ferrée et routière, qui attire plus de 3000 camions quotidiennement. Ceci a été rendu possible grâce à la participation de la Région Ile de France, du Département du Val de Marne, du Port autonome de Paris et du Territoire 11 qui sont venus compléter un financement que l’Etat ne pouvait pas assurer seul! De plus Valérie Pécresse nous a annoncé la mise en oeuvre d’un plan routier à l’échelle de la Région afin de rattraper plus de 15 ans d’immobilisme. Oui, les équipements routiers sont indispensables et contribuent à la protection de notre environnement comme à notre qualité de vie!IMG_0238 IMG_0263 IMG_0275

Conseil de Territoire du T 11: liste des membres du bureau exécutif

Président Monsieur Laurent Cathala, député Maire de Créteil

Le  Bureau est constitué de 14 vices-présidents et 8 conseillers délégués élus parmi les 74 membres du Conseil de Territoire:

1° vice-président : Jean-Jacques Jégou, conseiller municipal (MoDem) du Plessis-Trévise, précédemment président de la Communauté d’agglomération du Haut Val-de-Marne
2° vice-président : Régis Charbonnier, maire (PS) de Boissy-Saint-Léger
3° vice-président : Françoise Lecoufle, maire – conseillère départementale (LR) de Limeil-Brévannes
4° vice-président : Patrick Douet, maire (PCF) de Bonneuil-sur-Marne
5° vice-président : Marie-Christine Ségui, maire-conseillère départementale (LR) d’Ormesson
6° vice-président : Michel Gerchinovitz, 1er adjoint (PS) d’Alfortville
7° vice-président : Jean-Pierre Barnaud, maire (MoDem) de Chennevières-sur-Marne
8° vice-président : Jean-François Dufeu, conseiller municipal (PS) à Créteil
9° vice-président : Jean- Pierre Chaffaud, 2e adjoin (LR) de Sucy-en-Brie
10° vice-président : Danièle Cornet, conseillère municipale écologiste à Créteil
11° vice-président : Jean-Paul Faure-Soulet, maire (LR) de La Queue-en-Brie
12° vice-président : Martine Garrigou-Gaucherand, conseillère municipale déléguée (PCF) à Créteil
13° vice-président : Gérard Guille, maire (LR) de Villecresnes
14° vice-président : Serge Franceschi, 5e adjoint (PS) d’Alfortville.
Liste des huit conseillers délégués
 5 proposés par la droite et le centre
1° Yvan Femel, maire (LR) de Noiseau
2°Sylvie Gérinte, maire (LR) de Marolles-en-Brie
3°Cédric Tartaud-Gineste, conseiller municipal d’opposition (LR) d’Alfortville
4° Thierry Hebbrecht, conseiller municipal d’opposition (LR) de Créteil
5° Jean-Daniel Amsler, 1er adjoint (LR) de Sucy-en-Brie
3 proposés par la gauche
1° Delphine Melkonian, conseillère municipale (Société civile) à Créteil
2°François Vitse, 13e adjoint (PRG) d’Alfortville
3° Khadija Ouboumour, conseillère municipale déléguée (EELV) d’Alfortville.

 

Conseil de Territoire du T 11

t11-seance-du-3-fevrier-2016-creteil photo

Formation de l’exécutif du nouveau territoire: 22 membres ont été élus au Bureau mercredi 3 février à Créteil

 

 

 

 

 

 

Un grand merci à mes collègues conseillers du territoire T 11 pour la confiance qu’ils m’ont accordée en m’élisant au sein du Bureau comme conseiller délégué. Je porterai au sein de notre assemblée et auprès de nos partenaires institutionnels les besoins de nos concitoyens en matière de transports et déplacements, notamment pour la poursuite du développement de nos réseaux de bus SITUS, STRAV, SETRA, et RATP auprès du STIF et de la Région. Il nous faut obtenir le rattrapage d’investissements en transports, infrastructures, et accès à des emplois locaux qui nous ont tant manqués depuis des décennies sur le Sud Est du Val de Marne….sans même parler de la situation désastreuse de la ligne A du RER en ce jour de grève!

J’avais donné procuration à Madame Marie-Carole Ciuntu, Maire de Sucy, pour ce conseil, car au même instant je siégeais au comité d’INFOCOM 94, notre syndicat intercommunal qui gère l’informatique de nos communes et Etablissements Publics Territoriaux  en Val de Marne, au service d’ une population de 500 000 habitants (http://site.infocom94.fr). C’était également une importante réunion qui nécessitait la présence des élus pour assurer le quorum nécessaire à la validité de la tenue de l’assemblée. A l’ordre du jour plusieurs points importants, dont principalement le débat d’orientation budgétaire.

Je vous recommande la lecture de l’article de 94 citoyens de ce jour en cliquant sur le lien ci-après:http://citoyens.us6.list-manage2.com/track/click?u=e4f18acdb8ac98cef96799161&id=af55abdf2f&e=3b294bca46

Lundi 1° février: Audition de l’adjoint au maire de Paris concernant le projet de fermeture de la voie sur berge rive droite

Rive droite de la Seine piétonne dès 2016:  Paris ignore les banlieusards!

Nous étions une vingtaine de conseillers départementaux présents pour une commission d’aménagement consacrée à l’audition de Monsieur Christophe Najdovski, adjoint au Maire de Paris chargé des transports.

Etudes d’impact incomplètes, sous estimation volontaire des conséquences pour les Val de Marnais, allégations péremptoires et décision arbitraire de la ville de Paris de fermer la voie sur berge rive droite dès l’été 2016! Telle est la situation de ce projet, véritable provocation de la ville de Paris qui inaugure bien mal de ses relations avec ses voisins au sein de la nouvelle métropole!

En dépit des demandes que nous avons formulées pour prendre en compte progressivement les mesures compensatoires- notamment la réalisation de nouveaux moyens de transports en commun- qui ne pourront intervenir  qu’à moyen ou long terme- Monsieur Nadjovski a maintenu son objectif de fermeture de la voie sur berges dès cette année!

Nous avons exprimé de nombreuses réserves, souligné les protestations des acteurs économiques en Val de Marne, notamment les artisans, le caractère discriminatoire de cette décision, le risque de thrombose de la circulation aux abords des portes de Bercy et de Charenton, le mauvais fonctionnement de la ligne A du RER déjà saturée, l’insuffisance de l’offre de transports en commun en banlieue, la non prise en compte de la croissance rapide des transports logistiques par camions et de l’approvisionnement de Paris ( 7000 camions jours à Rungis!), et le calvaire de nos populations résidentes à l’Est, condamnées quotidiennement à deux ou trois heures de transport pour rejoindre leur lieu de travail parisien ou à l’Ouest de Paris….rien n’y fait, le projet va nous être imposé au nom de la protection des habitants de la ville de Paris…une fois de plus ceux de la banlieue n’existent pas et la vision égocentrique des élus socialistes et écologiques de la capitale est un véritable déni de démocratie. Comment la ville centre de trois millions d’habitants peut elle imposer sans vraie concertation une telle mesure qui interdit de fait l’ accès de la capitale aux automobilistes franciliens?

Cérémonie des vœux inter-religieux

Hier dimanche 31 janvier, a eu lieu en mairie de Sucy, notre traditionnelle cérémonie des vœux inter-religieux avec les représentants des responsables des communautés chrétiennes, juives et musulmanes de Sucy en présence des élus municipaux. Un beau message d’amour du prochain et des vertus du dialogue dans le respect des valeurs de la République. La laïcité garante et protectrice de la liberté des cultes. Un hommage également aux soignants- de la croix rouge notamment- qui sont intervenus au moment du drame des attentats du 13 novembre dernier.
20160131_162039_resized 20160131_162058_resized 20160131_162334_resized 20160131_162548_resized 20160131_164954_resized 20160131_164957_resized

Election du Président du Territoire T 11

Installation du nouveau Conseil de territoire et vote pour en désigner son Président hier soir, mercredi 27 janvier. Grâce à l’abstention de trois de nos collègues c’est Monsieur Laurent Cathala qui a été élu par 36 voix, contre 34 pour Monsieur Jean-Jacques JEGOU, avec trois votes blancs et un nul.
Que signifie un vote blanc dans une élection de ce type, sinon en fait un vote en faveur de Monsieur Cathala?
Ce dernier s’est engagé à promouvoir une gouvernance respectant la diversité et le paritarisme à 50/50 dans la composition de l’exécutif, ainsi que la volonté des communes et de leurs maires. DONT ACTE!
Dans les faits, que vont peser nos treize communes des anciennes communautés du plateau Briard et du Haut Val de Marne qui ne regroupaient que 116 fonctionnaires face aux 732 que comportait la Plaine Centrale et ses trois communes?
Je partage l’inquiétude de nos équipes. Notre territoire est atypique et riche de sa diversité, il nécessite un rattrapage important pour ses transports et ses infrastructures routières notamment. ..serons nous entendus et respectés ?20160127_191325_resized
20160127_191334_resized 20160127_193208_resized

Une fin d’année très active et 2016 s’annonce une année charnière!

Le dernier trimestre 2015 a connu un agenda particulièrement chargé : participation au conseil public du Conseil Départemental du 14 décembre, auquel j’avais soumis une question écrite sur les liaisons Haut Débit des collèges privés sous contrat d’association avec l’Etat, 5 commissions permanentes entre octobre et décembre, la dernière le 14 décembre au matin. Les compte-rendus des commissions et des séances sont disponibles sur notre site internet. J’ai également participé au Conseil d’Administration de la SADEV 94, à ceux des Collèges du Parc le 30 novembre et du CES Paul Eluard à Bonneuil le 8 décembre, à une réunion de conjoncture à la CCI de Créteil le 15  décembre, et à une réunion du Comité d’Orientation Stratégique de l’Agence de Développement tenue à l’aéroport d’Orly le 11 décembre avec visite du Centre de Secours de l’aéroport. Nous avons eu également un Conseil d’Administration de la Résidence pour personnes âgées de la Cité Verte, dirigée avec une grande efficacité et beaucoup d’humanité par Monsieur Pascal Champvert. Mesdames Marie-Christine Ségui Maire d’Ormesson et conseillère départementale, et Marie-Carole Ciuntu ont participé avec moi à une réunion avec Monsieur Favier Président du Conseil Départemental, le 19 novembre, concernant les besoins et projets d’équipement et de logements sur les emprises de l’ex VDO entre Ormesson et Sucy et la difficile concertation avec l’Etat sur ces sujets.

A l’issue de la campagne des élections régionales des 6 et 13 décembre, nous avons pu saluer l’élection de Valérie Pécresse à la présidence de la Région Ile de France. Madame Marie Carole Ciuntu, Maire de Sucy, a été élue Vice-Présidente de la Région en charge de l’aministration générale, du personnel et des marchés publics. C’est une tâche importante qui l’attend pour optimiser la gestion de cet organisme qui emploi 11 000 personnes, dont près de 9000 pour les lycées d’île de France.

20160119_163343_resized

Audience solennelle du TGI de Créteil, avec Madame Edith Villaume, à droite sur la photos, Directrice du Greffe,et son équipe.

Nous avons eu à déplorer plusieurs disparitions en la personne de Gaston Viens, ancien Président du Conseil Général, de Louis Manchon ancien Maire de Saint Maurice et Conseiller Général, ainsi que de Patrick Gautron, Directeur Général de notre Communauté d’Agglomération, disparu prématurément après un combat courageux contre la maladie dont il a souffert ces trois dernières années. J’ai participé aux divers cérémonies d’hommages à ces hommes qui ont consacré leur vie au service de leurs concitoyens, ainsi qu’à celles qui ont suivi les lâches attentats du 13 novembre.

A  noter également la nomination du nouveau Président du Tribunal de Grande Instance de Créteil et sa présentation lors de l’audience solennelle du 16 janvier au cours de laquelle j’ai entendu un vibrant plaidoyer pour un meilleur fonctionnement de nos institutions judiciaires qui nécessitent que le Budget de l’Etat leur accordent enfin plus de moyens.

 

Audience solennelle du TGI  19 janvier 2016 Monsieur Stéphane Noël, nouveau Président du TGI

Audience solennelle du TGI 19 janvier 2016 Monsieur Stéphane Noël, nouveau Président du TGI

Audience solennelle du TGI  19 janvier 2016 Intervention de Madame Nathalie Bécache, Procureur de la République

Audience solennelle du TGI 19 janvier 2016 Intervention de Madame Nathalie Bécache, Procureur de la République

Audience solennelle du TGI  19 janvier 2016

Audience solennelle du TGI 19 janvier 2016

Vœux de nouvel An à Créteil avec Monsieur Cathala

Vœux de nouvel An à Créteil avec Monsieur Cathala

Vœux de nouvel An à Créteil avec Monsieur Cathala

Vœux de nouvel An à Créteil avec Monsieur Cathala

Vœux de nouvel An à Créteil avec Monsieur Cathala

Vœux de nouvel An à Créteil avec Monsieur Cathala

Au Plessis-Trévise, voeux du Maire, Didier Dousset

Au Plessis-Trévise, voeux du Maire, Didier Dousset

Au Plessis-Trévise, voeux du Maire, Didier Doucet

Au Plessis-Trévise, voeux du Maire, Didier Doucet

20151214_165517_resized

Une de mes interventions en séance au Conseil Départemental

Véhicule d'intervention du centre de secours de l'aéroport d'Orly

Véhicule d’intervention du centre de secours de l’aéroport d’Orly

Véhicule d'intervention du centre de secours de l'aéroport d'Orly

Véhicule d’intervention du centre de secours de l’aéroport d’Orly

visite du centre de secours de l'aéroport d'Orly avec l'Agence de Développement Paris Val de Marne,11 décembre 2015

visite du centre de secours de l’aéroport d’Orly avec l’Agence de Développement Paris Val de Marne,11 décembre 2015

Franck Mereyd Directeur, Directeur de l'aéroport d'Orly, nous accueille au centre de secours

Franck Mereyd Directeur, Directeur de l’aéroport d’Orly, nous accueille au centre de secours

Séance de travail en salle du Conseil Départemental

Séance de travail en salle du Conseil Départemental

Intervention au Conseil Départemental 30 novembre 2015

Intervention au Conseil Départemental 30 novembre 2015

Séance de travail avec mes collègues Marie-Christine Ségui et Richard Dell'Agnola

Séance de travail avec mes collègues Marie-Christine Ségui et Richard Dell’Agnola

20150921_132355_resized[1]

Séance de travail au Conseil Départemental

20150921_132501_resized_1[1]

Avec mon  » binôme » Marie-Christine Ségui en séance du Conseil Départemental

20150921_132316_resized[1]

Le Président Christian Favier en séance du Conseil

20150921_132326_resized_1[1]

Séance de travail au Conseil Départemental , en premier plan Jean-François Le Helloco

Séance de travail au Conseil Départemental , en premier plan Jean-François Le Helloco

Conférence de presse sur les transports, à la Gare RER de Villiers sur Marne, avec Marie Carole Ciuntu , Jacques Alain Bénisti ,et Laurent Laffont pendant la campagne des Régionales

Conférence de presse sur les transports, à la Gare RER de Villiers sur Marne, avec Marie Carole Ciuntu , Jacques Alain Bénisti ,et Laurent Laffont pendant la campagne des Régionales

A villiers sur Marne avec les journalistes

A villiers sur Marne avec les journalistes

A Villiers, avec les journalistes, discussion sur les transports dans le département

A Villiers, avec les journalistes, discussion sur les transports dans le département

J’étais  également présent aux dernières réunions de notre Communauté d’Agglomération qui a été dissoute le 31 décembre. Le nouveau territoire qui lui succède va se réunir à Créteil le 27 janvier pour élire son Président. C’est un enjeu stratégique pour nos communes.

 

 

 

 

 

Enfin, j’ai pu participer à de nombreuses cérémonies de vœux dans les communes qui nous sont proches, ou qui vont se rejoindre dans notre nouveau territoire. Ce furent des moments sympathiques et plein d’espoir pour les nouveaux défis qui nous attendent en 2016.

 

Commission permanente du lundi 21 septembre 2015

Compte-rendu de séance

46 dossiers sont soumis au vote

Parmi l’ensemble des points à l’ordre du jour, l’Exécutif départemental a notamment souhaité souligner les délibérations suivantes :

-   adoption du  programme d’accessibilité des bâtiments classés Etablissements Recevant du Public (ERP) afin de pouvoir le transmettre à la Préfecture le 27 septembre prochain. Le montant financier de cette opération est estimé à 44 705 696 euros. La programmation s’échelonnera sur neuf années réparties sur trois périodes de trois ans ;

-       Sur le même sujet, le Département adopte le 3eme programme de mise en accessibilité  des arrêts de bus dans le Val-de-Marne. Les subventions du STIF s’établissent à 75 % du montant total HT et le Département contribuera à hauteur de 25%. Les évolutions législatives pourront conduire à une diminution de la participation du STIF de 75 à 70 % au 1er janvier 2016. Le montant des travaux du programme est estimé à 2 077 996 euros pour 155 arrêts soit 13 406 euros par arrêt.

Le Groupe Les Républicains – Val-de-Marne Autrement est intervenu sur les points suivants :

Marie-Christine SEGUI intervient sur le rapport relatif au marché de gardiennage du MAC/Val afin de connaître les raisons d’un marché aux montants aussi élevés. En effet, il s’agit d’un marché au montant minimum de 600 000 euros HT et d’un montant maximum de 900 000 euros HT. Des précisions sont demandées concernant le type de prestations et le nombre d’agents concernés par ce marché.

Evelyne RABARDEL répond qu’il s’agit d’un marché de sécurité important concernant le gardiennage des collections du musée, du public mais aussi des risques incendie sur une période étendue, ce qui peut expliquer les montants élevés. Une réponse détaillée sera donnée par écrit dans les meilleurs délais.

Jean-Daniel AMSLER remercie tout particulièrement les services du Département pour les travaux qui seront engagés dans le cadre de l’adoption du 3ème programme d’accessibilité des arrêts de bus, et notamment pour l’ajout des lignes Situs 1 et 4 qui n’avaient pas été retenues initialement par le STIF.

Jean-Daniel AMSLER est également intervenu sur le fait que le STIF n’autorise pas de contrat de publicité sur les arrêts de bus, ce qui représente donc un coût supplémentaire pour le Département et pour la Ville alors que les annonceurs sont prêts à assurer l’entretien et la gestion des abribus en contrepartie.

Pierre GARZON répond à Jean-Daniel AMSLER qu’un débat est actuellement en cours avec le STIF concernant les panneaux publicitaires afin qu’ils ne gênent pas l’entrée des personnes valides et invalides, un compromis reste donc à trouver.

Emmanuel GILLES DE LA LONDE fait part de son étonnement concernant la réalisation d’un agenda papier du Département à l’heure du numérique et demande des précisions sur le coût et le fonctionnement des carte T.

Christian FAVIER précise que les cartes T auront un coût maximal de 150 000 euros.

Christian FAVIER répond également que l’agenda du Département est très demandé et très utile surtout par les associations. Le coût est financé par les recettes de publicité.

Emmanuel GILLES DE LA LONDE demande également au Président s ‘il serait possible que les services communiquent au groupe le planning de mise en œuvre du  Programme de mise en accessibilité des bâtiments classés ERP pour chaque canton.

Christian FAVIER répond qu’une réponse sera apportée ultérieurement par les services.

Pierre-Jean GRAVELLE demande des informations complémentaires sur l’action du Département en matière de coopération décentralisée et notamment pour les projets d’eau et d’assainissement en Palestine. Bien sûr, il faut continuer à aider ces pays mais il demande pourquoi ces rapports ne passent pas en séance plénière. Les maires pourraient également être invités aux réunions des délégations sur ce thème.

Alain DESMAREST répond qu’un grand nombre d’élus nouveaux demande des informations sur l’action du Département dans ce domaine. Il propose donc l’organisation d’une séance ouverte à tous afin de présenter les actions du Département sur ce sujet. Par ailleurs, les quatrièmes assises Franco-Palestiniennes auront lieu les 22 et 23 octobre prochains à l’Institut du Monde arabe. Le Département envisage d’organiser une soirée à l’occasion de cet événement et souhaiterait continuer à mener plusieurs actions en ce sens.

Vincent JEANBRUN demande si la création d’un arrêt de bus sur la ligne 131 correspond à un arrêt supplémentaire et non à une suppression d’un arrêt à l’Hay-les-Roses par voie de conséquence.

Pierre GARZON répond qu’il ne s’agit pas d’une suppression mais bien d’un ajout afin de fluidifier la circulation des bus.

Hervé GICQUEL rappelle la préoccupation de l’ensemble des élus du Département quant à la baisse des dotations de l’Etat. Par ailleurs, une étude d’impact devait être réalisée par les services et communiquée aux élus. Il demande si cette étude pourra être transmise à l’ensemble du groupe pour en permettre la diffusion.

Christian FAVIER répond que le travail est en cours mais il n’est pas terminé. Il sera diffusé ultérieurement au groupe une fois achevée.

Déborah MUNZER revient sur le fait que les élus aient appris par la presse l’organisation d’une réunion de concertation sur la fermeture des quais Rive droite à Paris. Tous les élus du Département n’ont pas été informés de cette réunion. Une meilleure transparence est demandée concernant les futures réunions à ce sujet.

Christian FAVIER répond que ce sujet concerne essentiellement la Ville de Paris bien qu’il impacte indirectement les usagers des départements de la petite couronne dont le Val-de-Marne. Une réunion est d’ailleurs prévue avec la Ville de Paris lors de la prochaine commission Aménagement prévue le 12 octobre, en amont de la séance plénière du 19 octobre.

Richard DELL’AGNOLA rappelle l’existence d’une différenciation entre Paris et les Départements de la petite couronne qui devient illisible notamment à l’approche de la création de la Métropole d’ici à quelques mois. L’avenir de ce territoire doit être envisagé dans son ensemble avec tous les acteurs concernés. Une réaction des départements de la petite couronne devient nécessaire afin d’être mieux pris en compte dans ce changement de territoire à venir.

Déborah MUNZER propose qu’un vœu soit voté par l’ensemble des élus de l’Assemblée départementale afin que le Département puisse affirmer sa position sur ce sujet, en concertation avec la Ville de Paris.

Gilles SAINT-GAL partage cette initiative.

Christian FAVIER répond que cette réflexion sera abordée prochainement.

Paul BAZIN interpelle Christian FAVIER sur un sujet majeur puisque le nouveau schéma départemental des gens du voyage devrait être soumis au vote lors de la séance plénière du 19 octobre. Il demande s’il serait possible de pouvoir en disposer à l’avance afin de pouvoir en prendre connaissance plus précisément.

Christian FAVIER répond que le rapport sera transmis aux élus dans les meilleurs délais mais rappelle néanmoins que ce rapport est élaboré conjointement entre le Département et l’Etat. Il rappelle aussi l’indispensable travail des villes en matière de gestion des aires du voyage.

Métin YAVUZ interpelle Christian FAVIER sur le fait que les élus reçoivent des convocations aux mêmes heures et aux mêmes dates pour les CA dans plusieurs collèges donc il s’avère impossible de s’y rendre.

Christian FAVIER répond qu’en effet cette situation est anormale. Les deux élus convoqués doivent se mettre d’accord pour alterner leur présence dans chacun des collèges.

Jean-Daniel AMSLER précise que dans le canton de Saint-Maur 2, Marie-Christine SEGUI et lui-même sont en charge de six collèges, ce qui est un nombre important. Auparavant, plusieurs représentants des communes siégeaient dans les CA avec un représentant élu du CG. Cette disposition a été modifiée pour renforcer la représentation du CD.  Maintenant deux  conseillers départementaux sont requis et un représentant de la commune a été supprimé, alors qu’ils sont plus nombreux et généralement plus disponibles.

De plus il est fréquent que trois collèges choisissent la même date…et ne se coordonnent pas, dans ce cas il est impossible d’être présent partout! C’est un des nombreux effets pervers du nouveau découpage cantonal!

Christian FAVIER répond que cet arbitrage est du ressort du Ministère de l’Education nationale.

Paul BAZIN précise que le groupe s’abstiendra sur le rapport relatif au gardiennage du MAC/Val étant dans l’attente d’éléments de réponse plus détaillés.

Audition de Monsieur le Préfet par le Conseil Départemental

20150921_132316_resized[1]
Thierry Leleu, Préfet du Val de Marne, présentait ce matin lundi 21 septembre au Conseil Départemental le rapport d’activité des services de l’État sur la période 2014/2015.

En complément au remarquable rapport présenté par Monsieur le Préfet, j’avais posé trois questions  concernant nos transports et déplacements ainsi qu’Altival et la VDO. Nous n’avons pas eu de réponse sur le calendrier de réalisation de la prolongation de la RN 406 au Port de Bonneuil, ni sur la jonction, par une bretelle à créer, entre la RN 4 et la Francilienne permettant l’accès direct vers le sud pour détourner les poids lourds des RD 4 et  RD 111, et pas seulement les plus de 19T qui viennent d’être interdis sur cette dernière, mais ne représentent que 10% d’un trafic PL en hausse constante. Pas non plus de réponse sur les études nécessaires aux infrastructures à créer sur la VDO alors que Monsieur le Préfet nous a confirmé la volonté de l’Etat de créer 1000 logements par an sur notre secteur. La bonne nouvelle était l’accord du Ministère des Finances de céder les terrains d’emprise gratuitement pour faciliter les opérations, mais il faut d’urgence reprendre la question des infrastructures nécessaires pour accueillir correctement ces nouveaux logements : voirie, Altival dans sa seconde phase entre Chennevières et Sucy, liaisons bus vers la future gare GPE de Champigny Brie Villiers sur l’axe de la RD 4, sans parler des besoins en écoles ou en emplois….Pour le moment il n’existe malheureusement pas de vision globale et cohérente d’aménagement de ces secteurs. Y aurait-il un pilote …?

20150921_132355_resized[1] 20150921_132326_resized_1[1] 12027562_10153613716419344_8202230643790340721_n

Conférence de Presse sur les transports à Villiers

Avec Laurent Lafon, Marie-Carole Ciuntu, Jacques-Alain Bénisti et Didier Dousset

A l’issue  de cette conférence de presse, j’ai pu expliquer à nos journalistes que nous étions victimes d’un refus de nos organismes de tutelle, Région, Département et STIF de prendre en compte les besoins globaux de transports et déplacements de notre territoire: ceci conduit actuellement à repousser de 20 ans la phase 2 du projet ALTIVAL, alors que l’ETAT veut y construire 1000 logements par an ! Nous aurions les logements, mais ni les voiries et les services de transports en commun. Je réclame depuis plusieurs années que le CD 94 procède à une étude des flux de déplacements sur l’axe RD 4 depuis Pontault-Combault jusqu’à la future gare du Grand Paris de Brie Villiers Champigny. De même le STIF a repoussé la réalisation de la phase 3 de la restructuration des lignes de bus du réseau SITUS…20150910_120149_resized 20150910_120216_resized10690289_1048326301867657_1798678165583162917_n

Commission permanente du 15 juin 2015 // Compte-rendu

28 dossiers soumis au vote lors de cette séance.

Parmi l’ensemble des points à l’ordre du jour, L’Exécutif départemental a notamment souhaité souligner les délibérations suivantes :

-       L’Exécutif souhaite rappeler l’engagement du Département dans le dispositif Ecole de la Deuxième Chance pour l’année 2015. La subvention s’élève à 65 000 euros ;

-       L’Exécutif rappelle également son soutien à trois espaces dynamiques d’insertion qui sont La Ferme des Meuniers (40 000 euros), Action Prévention Sport (40 000 euros) ; et l’Association Faire (35 000 euros). La participation globale du Département s’élève donc à 115 000 euros.

-       La programmation des interventions sur les espaces extérieurs départementaux a également été votée. L’enveloppe budgétaire allouée à cette opération s’élève à 615 000 euros.

-       Le Département souhaite autoriser la cession du Domaine Raspail à la Ville de Cachan (30 882 mètres carrés) ainsi qu’une parcelle de 796 mètres carrés. Le Département versera également une participation d’un million d’euros au titre de la remise en état du patrimoine par la commune. Cette somme sera versée de manière dégressive.

Le Groupe Val-de-Marne Autrement est intervenu sur les points suivants :

Julien WEIL souhaite revenir sur les travaux de réhabilitation et de rénovation prévus au collège Decroly de Saint-Mandé. Ce projet d’intérêt majeur est défendu par la Ville.  Il est rappelé que ce projet avait été annoncé dans le cadre du plan collège 2015-2020. Cependant, un récent courrier datant du 19 mai dernier, indique que le budget sera revu à la hausse et la fin des travaux reportée d’un an, soit juin 2016.

Julien WEIL dénonce l’absence réelle d’information sur le report des travaux alors que le Département en avait connaissance depuis le mois de janvier 2015.

Cependant, Julien WEIL souhaite remercier Evelyne RABARDEL pour avoir organisé une réunion préalablement à cette séance avec les acteurs concernés par ce projet.

Julien Weil demande pour quelles raisons le coût des travaux a été sous-estimé à un million d’euros. La Ville de Saint-Mandé sera très attentive à la réalisation des travaux futurs.

Paul BAZIN revient sur le rapport relatif à la participation du Département au dispositif « Ecole de la Deuxième chance » et fait remarquer que 72% des élèves sont orientés vers les EDC par les missions locales (ML), de loin l’acteur le plus en lien avec ces écoles. Pour éviter un éloignement trop prolongé des jeunes de l’éducation ou de l’emploi, agir rapidement est essentiel. Or la plupart des élèves des EDC sont majeurs et n’ont pas le niveau V, ils ont donc décroché depuis longtemps, sans doute trop longtemps comme en témoigne les 52% d’échec (1/3 ne tiennent pas 6 semaines en formation!). Paul BAZIN demande si les EDC et les ML n’interviennent pas trop tard, et suggère de faire un point départemental sur les liens entre missions locales et le Rectorat.

Concernant les subventions de fonctionnement aux foyers socio-éducatifs, Paul BAZIN est intervenu sur les éléments suivants :

La diminution du nombre de foyers socio-éducatifs et d’adhérents depuis 2010, particulièrement dans les collèges moins favorisés, s’explique-t-elle uniquement par le manque de personnels, ou y a-t-il un désintérêt des élèves pour ces structures?

- 12 foyers socio-éducatifs ne proposent aucun atelier : à quoi vont servir les 5 636 € de subvention ?

- Pourquoi un plancher de participants est-il fixé par collège: est-ce parce que les collèges n’ont pas indiqué combien d’élèves participaient aux activités? Si oui on comprend pourquoi nos services ont procédé comme cela, le problème est que cela aboutit à diminuer fortement la subvention de collèges qui ont créé de nombreux ateliers comme Clément Guyard à Créteil ou Herriot et Ferry à Maisons Alfort.

- Enfin, quelle est la recette miracle d’Alfortville pour avoir un taux de participation de 70% de ses élèves aux ateliers du foyer socio-éducatif ?

Marie-Christine SEGUI demande des informations complémentaires sur la gestion du Parc des Morbras dont la majorité de la surface est située à Ormesson-sur-Marne. En effet, seulement une petite partie est située sur la commune de Sucy. Des précisions sont demandées pour savoir si le Département ou la Ville gère ce parc, et sur quelles parties.

Christian FAVIER répond que ce dossier sera évoqué en concertation avec les services afin de lui apporter une réponse ultérieurement.

Evelyne RABARDEL répond que l’appel d’offres concernant le collège Decroly n’a pas été déclaré infructueux sinon le projet aurait été annulé. Il est simplement reporté. L’augmentation des coûts s’explique car il a fallu prendre en compte des contraintes induites par le Plan local d’Urbanisme ainsi que de nouvelles mesures de protection du patrimoine et notamment des arbres. Le projet est retardé d’un an mais il n’est pas remis en question. Par ailleurs, les représentants syndicaux étaient eux aussi conviés à la réunion préalable évoquée précédemment.

Concernant les foyers sociaux éducatifs, la subvention accordée est fonction du nombre de participants. Un travail d’évaluation est fait entre l’entrée et la sortie du dispositif afin de redonner espoir à un public jeune et éloigné de l’emploi de retrouver un travail.

En ce qui concerne la subvention accordée à l’association FAIRE de Villejuif, celle-ci a reçu une subvention de 35 000 euros car elle a demandé une subvention de cet ordre.

Olivier CAPITANIO souhaite savoir si ce sont les établissements eux-mêmes qui fournissent des données de fréquentation au sein des Foyers sociaux éducatifs. Les critères n’apparaissent pas très objectifs au regard des disparités existantes entre les différentes structures.

Christian FAVIER répond que le Département n’a pas les moyens de contrôler les chiffres donnés par les établissements et que, par conséquent, le Département travaille dans une relation de confiance avec les structures concernées. Le Département veille tout de même à contrôler les chiffres et intervient lorsqu’une situation paraît anormale ou aberrante.

Paul BAZIN demande pourquoi certains foyers socio-éducatifs ne mettent pas en place des ateliers, et donc ainsi pourquoi ces mêmes foyers reçoivent une subvention.

Françoise LECOUFLE demande également pourquoi la Ville de Limeil-Brévannes doit entretenir les espaces verts notamment ceux situés le long de la Tégéval.

Christian FAVIER que le Département a vocation à entretenir les parcs départementaux donc l’investissement et l’entretien dépend du Département et non de la Commune.

Françoise LECOUFLE rappelle que la Ville de Limeil-Brévannes participe au dispositif Ecole de la Deuxième Chance contrairement à ce qui est dit dans le rapport.

Vincent JEANBRUN interpelle Christian FAVIER sur la présence de caravanes sur le parc de Chevilly-Larue et le parc de la Roseraie à L’Hay-les-Roses. Il demande le renforcement des grilles de sécurité après l’intrusion de gens du voyage au sein du des parcs.

Christian FAVIER répond que, grâce à l’action des services de l’Etat et du Département, les caravanes ont pu être évacuées. Plusieurs parcs ont subi des effractions. Des travaux seront engagés très rapidement en raison de la période estivale qui arrive, et où les val-de-marnais voudront aller se promener dans les parcs départementaux. Par ailleurs, le Schéma départemental des gens du voyage est en cours d’élaboration en partenariat avec la Préfecture du Val-de-Marne afin de permettre la création d’une aire de grand passage.

Prise d’Armes 11 juin

Pompiers4 (1)

Accueil du nouveau Chef du Centre de secours, l’Adjudant Benoit Clairet, par Madame Ciuntu qui remercie l’Adjudant Chef Clauzel nommé à la Brigade des Sapeurs Pompiers de Champigny après plus de cinq années à Sucy. Très belle cérémonie de prise d’armes sur l’esplanade du Château de Sucy à laquelle j’assistais avec Marie Christine Ségui.